French title
translation.photo

Le diabète et la grossesse

 

Les cinq mesures simples à suivre lorsque vous n’êtes pas enceinte pour diminuer les risques de santé pour vous et votre bébé.

Si vous êtes une femme en âge de procréer et vous souffrez du diabète, cet article a été écrit pour vous et votre enfant à naître. Il n’est pas nécessaire d’être enceinte ou même de planifier une grossesse pour bénéficier de l’information présentée ci-dessous. En réalité, la lecture de cet article aura un effet plus grand si vous n’êtes pas enceinte, car l’article décrit les mesures préventives que vous et votre médecin pouvez entreprendre avant de tomber enceinte afin d’améliorer vos chances d’avoir une grossesse saine et sans complications [1-3].

Figure 1. Un bébé avec une anomalie du tube neural

Pourquoi devrais-je planifier à l’avance?

 Avec des soins médicaux appropriés, la plupart des femmes enceintes atteintes de diabète, ne seront pas confrontées à des problèmes majeurs durant leur grossesse. Cependant, si vous souffrez de diabète, il existe un risque plus élevé pour vous et votre bébé de développer des complications graves. Parmi ceux-ci, on retrouve:

  • Un risque accru de fausse couche.
  • Un risque accru de développer une hypertension artérielle associée à la grossesse, appelé pré-éclampsie, qui peut conduire à l’hospitalisation et une naissance prématurée.
  • Un risque accru d’avoir une césarienne ou un accouchement vaginal difficile parce que le bébé est devenu trop gros.
  • Une augmentation du risque que le bébé puisse mourir de façon inattendue avant ou peu après la naissance.
  • Un risque accru que le bébé développe des malformations cardiaques ou des anomalies des membres, de la colonne vertébrale, du visage et du tractus intestinal.
  • Paradoxalement, la haute pression artérielle peut engendrer une croissance insuffisante du bébé.
  • Après la naissance, le bébé peut souffrir d’anomalies chimiques dans son sang qui peuvent causer des problèmes durant l’adolescence ou même, plus tard.

Que puis-je faire pour éviter ces problèmes?

Il existe certaines mesures préventives, que vous pouvez entamer avant de tomber enceinte, qui vont influencer, de façon significative, la diminution de plusieurs des risques mentionnés ci-haut. Voici la liste courte mais cruciale:

Gardez votre taux de sucre sanguin le plus normal possible. Cette mesure constitue l’étape la plus importante que vous pouvez entreprendre avec votre médecin. Durant les premiers stades du développement du fœtus, l’exposition à des taux de sucre sanguin anormalement élevés, est liée à la présence d’anomalies congénitales énumérées ci-dessus. La période critique se situe souvent avant même de savoir que vous êtes enceinte. Donc, la seule manière d’agir avec prudence est de garder votre taux de glycémie normal à long terme. Viser un taux de HbA1c de 7,0% ou moins, avant de tomber enceinte. Ce test sanguin permet de juger la moyenne du taux de glycémie sur une période de plusieurs mois.

Commencer à prendre 5 mg d’acide folique tous les jours dès maintenant et poursuivre jusqu’à la douzième semaine de votre grossesse. La consommation quotidienne d’acide folique diminue l’incidence de problèmes de la colonne vertébrale, appelés anomalies du tube neural, durant le développement (Figure 1). Les aliments riches en acide folique (ou folate) incluent: le chou vert, les épinards, la laitue romaine, le brocoli, l’asperge, l’avocat, une variété d’agrumes, de graines, de noix et de légumineuses.

Maintenir un poids santé. Demandez à votre médecin de calculer votre IMC (indice de masse corporelle) qui est basé sur votre poids en kg et votre taille en m2. Si vous êtes diabétique et que votre IMC est plus de 28, votre bébé possède trois fois plus de chance de développer une anomalie. Élaborer un plan avec votre médecin et votre nutritionniste pour atteindre ou entretenir un poids santé avant de tomber enceinte, et assurez-vous de le maintenir.

Demander à votre médecin d’examiner tous vos médicaments. Certains médicaments pour la haute pression sanguine (une catégorie de médicaments appelés inhibiteurs de l’ECA) ne sont pas approuvés durant la grossesse, et si possible, doivent être arrêtés et remplacés par des médicaments qui n’ont pas été associés à des problèmes. Même les pilules que vous prenez pour contrôler votre taux de sucre sanguin, doivent être évaluées car elles traversent tous le placenta jusqu’à un certain point, et les informations sur leur sécurité sont contradictoires. Vous devriez savoir que l’insuline, qui ne traverse pas la barrière placentaire, est souvent utilisée pendant la grossesse pour régulariser les niveaux de sucre dans le sang. Discutez avec votre médecin de la possibilité de passer à l’insuline avant de devenir enceinte si vous souhaitez explorer cette option.

Informez-vous si le diabète a affligé vos yeux, votre cœur ou vos reins. Les problèmes dans vos yeux qui peuvent être traités, devraient être pris en charge avant de tomber enceinte, puisque la grossesse peut aggraver certaines conditions. Être en connaissance de résultats d’une échographie cardiaque et de tests, qui se penchent sur le fonctionnement de vos reins avant même de tomber enceinte, même si ces résultats sont normales, pourrait s’avérer nécessaire à la prise de certaines décisions critiques durant votre grossesse.

En suivant ces cinq mesures simples, vous pourriez vous compter parmi un groupe de femmes atteintes de diabète, qui ont considérablement accru leurs chances de vivre une grossesse saine. Ceci a été démontré dans de nombreuses études. Maintenant que vous êtes en possession de ces informations, faites-en bon usage pour vous et votre enfant à naître. Apporter cet article à votre prochain rendez-vous avec votre médecin et travailler à élaborer un plan pour rendre ces mesures une réalité.

 

 Références

  1. Ballas, J., T.R. Moore, et G.A. Ramos, Management of diabetes in pregnancy. Curr Diab Rep, 2012. 12(1): p. 33-42.
  2. Allen, V.M., et al., Teratogenicity associated with pre-existing and gestational diabetes. J Obstet Gynaecol Can, 2007. 29(11): p. 927-44.
  3. Reece, E.A. et C.J. Homko, Prepregnancy care and the prevention of fetal malformations in the pregnancy complicated by diabetes. Clin Obstet Gynecol, 2007. 50(4): p. 990-7.
  4. Image: http://www.primehealthchannel.com/neural-tube-defects.html